Prévention bucco-dentaire des seniors

Espace Formation en ligne

Les enjeux d'une bonne hygiène dentaire sur la santé des seniors

1- Les enjeux pour les seniors

Une bonne hygiène dentaire est cruciale pour les seniors, car elle peut avoir un impact significatif sur leur santé globale et leur qualité de vie. Les problèmes dentaires peuvent aggraver certaines pathologies courantes chez les personnes âgées, notamment les maladies cardiovasculaires, le diabète, la pneumonie et les problèmes de nutrition. Voici quelques enjeux clés d’une bonne hygiène dentaire pour les seniors :

Santé bucco-dentaire et santé en général
Des études ont montré un lien entre les problèmes de santé bucco-dentaire et certaines maladies systémiques chez les personnes âgées. Les infections buccales peuvent entraîner une propagation de bactéries dans le sang, ce qui peut aggraver les pathologies existantes ou augmenter le risque de complications.
Alimentation et nutrition
Les problèmes dentaires tels que les caries, les infections ou les douleurs buccales peuvent troubler le bien-manger. Une mauvaise nutrition peut avoir des conséquences néfastes sur la santé, affaiblissant davantage le système immunitaire et augmentant le risque de malnutrition. Un moindre apport vitaminique entraîne une perte musculaire qui va de pair avec des difficultés à effectuer les gestes du quotidien (la marche, la toilette...) et augmente le risque de chute.
Bien-être psychologique
Les problèmes dentaires peuvent causer des douleurs, de l'inconfort et même une gêne esthétique chez les seniors. Cela peut entraîner une diminution de la qualité de vie, une baisse de la confiance en soi, des problèmes psychologiques et une gêne vis-à-vis des proches (famille, petits enfants...)
Communication et socialisation
Une mauvaise hygiène dentaire peut entraîner des problèmes d'élocution, ce qui peut rendre difficile la communication avec les autres. Cela peut entraîner une diminution de la participation sociale et un isolement social.
Diapositive précédente
Diapositive suivante

2- Quelques chiffres

Selon des études menées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres organismes de santé, voici quelques données chiffrées concernant les problèmes de santé bucco-dentaire chez les seniors :

  • Plus de 70 % des personnes âgées en EHPAD de plus de 65 ans souffrent de maladies parodontales (problèmes des gencives : déchaussement et perte des dents).
  • Environ 30 % des seniors de plus de 65 ans n’ont plus de dents naturelles.
  • Plus de 50 % des personnes âgées portent des prothèses dentaires partielles ou complètes.

3- Les problématiques rencontrées chez les résidents

La cavité buccale est constituée de plusieurs éléments anatomiques de nature différente.
Ceux-ci sont placés en inter-relation afin de concourir à l’établissement de plusieurs fonctions que sont:

La mastication, la phonation et la gustation.

Si l’un de ces éléments venait à dysfonctionner, l’équilibre serait rompu et les fonctions altérées.

 

Email
Pulpe
Dentine
Os maxillaire
Cément

« Une mauvaise santé bucco-dentaire peut accroître les risques pour la santé générale et se répercuter sur l’apport nutritionnel. De même, les maladies systémiques et/ou les effets secondaires indésirables de leur traitement peuvent entraîner un risque accru de maladies bucco-dentaires. »

La carie dentaire

Même à un âge avancé, les seniors peuvent être sujets aux caries dentaires si une hygiène buccale adéquate n’est pas maintenue.

La maladie parodontale

Les problèmes de gencives sont fréquents chez les personnes âgées. La gingivite et la parodontite peuvent provoquer des saignements des gencives, une mauvaise haleine, une mobilité et une perte des dents.

Parodontites :
Aggravation de la gingivite entraînant une destruction profonde du parodonte avec apparition d’une flore bactérienne anaérobie.

L'hypersensibilité

Certains seniors peuvent souffrir de sensibilité due à une récession des gencives ou à un tassement alimentaire. 

Les infections buccales

Les infections de la bouche, telles que les aphtes ou les candidoses buccales, peuvent être plus fréquentes chez les personnes âgées dont le système immunitaire est affaibli.

Mycoses
Principalement dues au Candida Albicans =Candidose

Lichen Plan
Maladie auto-immune, inflammatoire chronique

Pathologies des glandes salivaires
Lithiasique – Infectieuse – Tumeurs Parotidiennes

Les seniors ne peuvent plus avoir de caries

Pourquoi les infections buccales peuvent être plus importantes chez les seniors ?

4- Les trois bonnes pratiques à diffuser

Comment bien brosser les dents ?

L’essentiel :

  • Après chaque repas
  • 3 minutes
  • Brosse à dents souple
  • Dentifrice adapté
  • Bain de bouche
  • Fil dentaire
  • Brossettes interdentaires
  • Hydropulseur
1. CHOISIR UNE BROSSE A DENTS ADAPTÉE :

Utiliser une brosse à dent à tête petite à poils souples pour minimiser le risque d’irritation des gencives. 

2. BROSSER LES DENTS EN DOUCEUR :

Brosser les dents des seniors en douceur, en effectuant des mouvements circulaires et en évitant les mouvements trop vigoureux qui pourraient endommager les gencives ou les blesser.

3. NETTOYER LA LANGUE ET L'INTERIEUR DES JOUES :

Ne pas oublier de nettoyer la langue car des bactéries peuvent également s’accumuler à ces endroits.

4. BROSSAGE REGULIER :

Les dents doivent être brossées au moins deux fois par jour, idéalement après chaque repas pour ne pas laisser séjourner sur les dents et les prothèses des débris alimentaires. 

Cette pratique pour déposer les prothèses la nuit est bonne

L’essentiel :

  • Après chaque repas
  • En dehors de la bouche
  • Extrados et intrados
  • Dentifrice
  • Bain de Chlorhexidine
  • Rinçage abondant
  • Bien retirer les crèmes adhésives
1. NETTOYER TOUS LES JOURS LES PROTHÈSES :

Les prothèses dentaires doivent être nettoyées tous les jours. Utiliser une brosse à dents adaptée pour nettoyer en douceur toutes les surfaces de la prothèse. Le brossage est essentiel le soir, avant le coucher. 

2. UTILISER DES PRODUITS DE NETTOYAGE ADAPTÉS :

Éviter d’utiliser des produits abrasifs ou des dentifrices classiques pour nettoyer les prothèses. Opter pour un savon doux (type savon de Marseille) et une brosse spécifique. 

3. ATTENTION POUR LA NUIT :

Le dernier nettoyage des prothèses est capital et il se doit d’être mené de façon rigoureuse.
En effet il permettra la destruction d’un grand nombre d’agents pathogènes et évitera leur prolifération et améliorera la pérennité de la prothèse

Le port nocturne est à proscrire !

  • Nettoyage au savon doux
    Brosse spécifique
  • Trempage 15 à 20 minutes
    (bain de bouche ou solution détergente du commerce)
  • Rinçage (eau tiède)
    Boite de rangement exclusive (fond d’eau ou coton humide)

Si les prothèses ne sont pas gardées en bouche la nuit, placer les prothèses dans une boîte adaptée (ou une tasse) et en milieu humide : un centimètre d’eau au fond du récipient ou une compresse (ou Kleenex) très humidifiée.

Le vieillissement de la cavité buccale et les pathologies qui y sont associées entraînent une diminution du potentiel masticatoire.

Or celui-ci influe le type d’alimentation sur ces apports qualitatifs et quantitatifs.

  • Minimum de 20 dents pour une fonction masticatoire correcte.
  • 10% des personnes âgées de plus de 75 ans ont 21 dents naturelles ou plus.
  • La prévalence des édentements  est plus élevée au sein des institutions.

L’essentiel :

  • Elle doit être équilibrée, et ce malgré le changement de consistance du bol alimentaire.
  • Son rôle est alors majeur dans le maintien de l’intégrité des tissus buccaux (Stimulation du parodonte et des muqueuses).
  • La mastication doit être suffisante et bilatérale.
  • Les apports doivent être contrôlés.